Both Ends Believing a besoin de partenaires. Nous ne faisons qu’une chose et nous la faisons bien. Nous fournissons, mettons en œuvre et soutenons le logiciel « Les enfants d’abord », qui permet aux ministères fédéraux des pays en développement de donner à leurs enfants une identité numérique et de les mettre sur la voie d’une famille.
    Pour BEB, la collaboration commence avec les gouvernements étrangers, en particulier les autorités centrales et les ministères de la protection de l’enfance. Au fur et à mesure que nous avançons ensemble sur le chemin de la mise en œuvre, le logiciel Les enfants d’abord s’intègre dans le travail quotidien du gouvernement. Cela permet d’assurer la durabilité du programme, de sorte qu’il survivra à notre séjour dans le pays. Au fur et à mesure que les pays mûrissent dans leur compréhension et leur déploiement du CSA, nous cherchons à devenir inutiles. Cela semble être un objectif étrange, n’est-ce pas ?
    Comme la plupart des organisations à but non lucratif, BEB a besoin de partenaires financiers, ainsi que d’organisations qui fournissent de l’expertise, de la main-d’œuvre et un accès aux responsables gouvernementaux dans les pays concernés. Par exemple, BEB a cherché pendant des années à travailler au Guatemala et s’est rendu compte qu’elle se heurtait à un mur. Parallèlement, nous avons entretenu une relation de confiance avec Orphan Outreach. Elle a récemment lancé un projet avec l’un des ministères du gouvernement et avait besoin d’une plate-forme technologique sophistiquée comme pièce du puzzle. Ils se sont tournés vers BEB et nous travaillons maintenant au Guatemala. Des partenaires qui collaborent au profit des enfants vulnérables.

    Questions à poser :

    La cause est-elle plus importante que les moyens de subsistance de votre organisation ?
    Votre organisation est-elle caractérisée par l’humilité ?
    Les partenaires sont-ils « agréables à avoir » ou « indispensables » ?
    Voulez-vous vous associer à Both Ends Believing ?
    Aujourd’hui, nous travaillons dans 6 pays. Le logiciel Children First pourrait devenir la plateforme technologique de protection de l’enfance dans plus de 50 pays. Nous disposons d’une solution technologique et d’une équipe qui s’efforce de l’améliorer chaque jour. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de partenaires et de beaucoup de partenaires ! Vous êtes nombreux !